Home / FB Doc Selection / (Français) [Brexit] L’Europe en partie dévastée par la crise systémique globale a plus que jamais besoin des Euro-Citoyens. Franck Biancheri, 1996,
(Français) [Brexit] L’Europe en partie dévastée par la crise systémique globale a plus que jamais besoin des Euro-Citoyens. Franck Biancheri, 1996,

(Français) [Brexit] L’Europe en partie dévastée par la crise systémique globale a plus que jamais besoin des Euro-Citoyens. Franck Biancheri, 1996,

Tous les regards sont tournés vers les Britanniques qui demain, le 23 juin, voteront par référendum sur un “Brexit” ou un “Bremain” dans l’UE. Un vote qui semble, si l’on en croit les titres affolés et affolants du monde politico-médiatique en Europe et européen, sceller surtout l’avenir de l’UE bien plus que celui de la Grande Bretagne et des Britanniques eux-mêmes. Et tout le monde à parier qu’en cas de Brexit c’est toute une série de referendums anti-européens qui risque de se profiler dans les prochains mois/ années.

Pendant plus de 30 ans Franck Biancheri, et ses amis, à travers différentes structures, comme IDE, Prometheus-Europe, Newropeans, Europe2020, LEAP, des milliers de conférences et de travaux (la vie, les organisations et l’ensemble des travaux de Franck Biancheri à découvrir notamment sur le site AAFB – Amis de Franck Biancheri et dans Franck Biancheri Documentation), a tenté de convaincre décideurs politiques (nationaux, européens, commission et parlements), technocrates de tous niveaux (commissaires, ONGs, lobbies…) et relais de la société civile européenne (dont les partis politiques nationaux…) de l’absolue nécessité, puis de l’absolue urgence (notamment dès la chute du Mur et du rideau de fer, avec l’élargissement à 10 pays d’Europe de l’Est, puis avec l’introduction de l’Euro):

  • à réformer une gouvernance devenue obsolète quand elle est vouée in fine à s’adresser, 70 ans après les prémices de la construction européenne avec le traité de Rome, à plus de 500 millions de citoyens,
  • à démocratiser l’UE -puis l’Euroland quand il s’est agit de mettre dans la poche de 350 millions de citoyens une même monnaie unique- en intégrant les citoyens de l’Europe au processus décisionnel, d’autant plus que la crise de 2008/2009 est venue saper les fondements d’une Europe sociale et solidaire, et la crise ukrainienne en 2014 ceux d’une Europe pacifique (voir le projet Vision Europe 2020).

Aujourd’hui l’aveuglement, la surdité de nos pouvoirs et circuits politiques conduisent à cette situation absurde où des citoyens de l’Europe, dans l’incapacité à pouvoir imposer leurs choix politiques qu’ils partagent avec une communauté économique mais surtout politique, se voient contraints à faire du chantage au départ (Exit), parce qu’ils n’ont aucune possibilité d’accéder, alors qu’ils sont tout à fait légitimes à le faire, au gouvernail.

Qu’il s’agisse d’éducation, comme de la sécurité sociale, du sauvetage des banques, des traités de libre échange, des élargissements ou d’immigration, ce sont les citoyens qui sont en première ligne, et c’est de leur présent comme de leur avenir que l’on traite dans les hautes sphères européennes, tout en leur refusant de prendre part aux débats et aux décisions.

Un Brexit? et après? Rien de tel peut-être pour réinventer une communauté européenne qui respecte ses citoyens, tous les citoyens, mettant au rebut ces politiques du siècle dernier qui n’ont toujours rien compris à la multi-polarité, dont la construction européenne en est le premier exemple.

Un Brexit? et après? … Nexit, Dexit, Swexit ? et pourquoi pas un EuXIT? Si tous les citoyens de l’UE prenaient enfin la parole et décidaient de sortir de cette Union qui revendique sur tous les médias le concept tant galvaudé de “citoyenneté européenne” mais dénie aux citoyens européens tout droit de décider quelle Europe, quelle Union, quel Schengen, quel Euroland, … et les prive volontairement de tout outil démocratique, les reléguant en une catégorie de sous-citoyens européens avec des outils obsolètes.

Quant au Royaume-Uni, Brexit ou non, les conséquences du referendum se situent autre part: une campagne haineuse, raciste et xénophobe et qui a conduit jusqu’à la mort. Un pays déchiré, on ne peut même plus dire “divisé”, 1% de la population détient 70% des richesses, Londres est la ville la plus riche d’Europe, mais des régions comme les Cornouailles ou le pays de Galles de l’Ouest, ou encore le centre de l’Angleterre (Lancashire, Leicestershire, South Yorkshire and Staffordshire) sont des plus pauvres d’Europe2, … le pouvoir d’achat a baissé de 22% 3, les 5 familles les plus riches possèdent plus que 12 millions de Britanniques4 et enfin des résultats qui risquent de créer un très fort mécontentement, voire des manifestations violentes quelque soit la décision, et qui emporterait dans son sillage Cameron, son gouvernement, les Torries…

Infantilisés, décrédibilisés, reniés, déniés, les citoyens européens sont en colère, dans les rues, dans les urnes -un peu partout en Europe on assiste à des manifestations ou des occupations d’espaces publics violentes, les votes extrémistes et populistes renversent les partis traditionnels…  Quitte à ruer dans les brancards, achevons les frontières politiques de l’état-nation, seul dernier rempart à la vraie dimension démocratique européenne5.

L’Europe en partie dévastée par la crise systémique globale a plus que jamais besoin des Euro-Citoyens6.

 Marianne Ranke-Cormier
(Arriach – Autriche)

La vie, les organisations et l’ensemble des travaux de Franck Biancheri à découvrir notamment sur le site AAFB – Amis de Franck Biancheri et dans Franck Biancheri Documentation
Notes:

2 Source : Daily Mail : How parts of Britain are now poorer than POLAND with families in Wales and Cornwall among Europe’s worst off…

3 Source : Investig Action : Le fossé entre riches et pauvres

4 Source : Daily Mail : Just five super-wealthy families own more than the poorest 12 MILLION Britons put together

5 A lire : GEAB 106 15/06/2016 : Colère des peuples, défis démocratiques, crise systémique globale

6 A lire : L’Emergence des Euro-citoyens de Franck Biancheri (1996)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Scroll To Top