Home / Sélection FB Doc / FB Memories: Le programme Erasmus ? Comment j’ai convaincu Mitterrand (Domenico Lenarduzzi dans le Messaggero Veneto)

FB Memories: Le programme Erasmus ? Comment j’ai convaincu Mitterrand (Domenico Lenarduzzi dans le Messaggero Veneto)

C’est une déclaration que nous connaissons tous de Franck Biancheri qui raconte dans nombreux articles, vidéos (cf notamment la vidéo ci-dessous, quand il a été sélectionné parmi les 14 candidats pour le Reto 2030), mais surtout dans son petit livre bleu « L’emergence des euro-citoyens – une brève histoire d’AEGEE-Europe »  comment en mars 1987 au cours d’un déjeuner à l’Élysée avec les étudiants d’AEGEE-Europe il a convaincu le président français François Mitterrand à soutenir le programme Erasmus, chose obtenue dès le lendemain dans une déclaration publique de Mitterrand.

Dans un entretien récent accordé au Messaggero Veneto (édition de Udine du 04/09/2017), Domenico Lenarduzzi, qui était à l’époque chef de la division « politiques communautaires de l’éducation et de la jeunesse » de la Commission européenne, raconte comment Mitterrand a été convaincu pour soutenir le programme Erasmus. Il va sans dire que Domenico Lenarduzzi a été un homme clé dans l’adoption du programme ERASMUS. L’étudiant et le fonctionnaire européen ont fait l’histoire de ce programme. Extraits:

« La possibilité d’avoir accès à une éducation de qualité – explique Lenarduzzi – a marqué de façon indélébile ma carrière professionnelle et, lorsque je suis devenu fonctionnaire à la Commission européenne, je pensais que tous les étudiants devraient avoir accès à une étude d’excellence, indépendamment de leur race, de leur religion et de leur situation économique, exactement ce qui m’est arrivé. La mobilité des enseignants et des étudiants offrirait cette opportunité. »

Au départ, très peu l’ont soutenu, mais sa ténacité a eu le dessus et grâce au soutien d’un autre européen convaincu, Franck Biancheri, il a réussi à donner vie à Erasmus, ce programme d’étude qui en trente ans a vu des millions d’étudiants partir étudier dans les pays de l’Union européenne.

Il aura fallu environ dix ans pour que l’idée de Domenico Lenarduzzi du programme Erasmus voit le jour en 1987. Une mission qu’il a partagé avec Franck, était fondateur et président de AEGEE, l’Association des États Généraux des Étudiants de l’Europe, plus connue sous le nom de « European Students’ Forum », la première association étudiante née en Europe.

Deux «utopistes» qui croyaient au changement de l’éducation «mobile et européenne».

Lenarduzzi, l’obstiné, a commencé sa bataille contre tout et tout le monde. L’éducation n’était pas considérée comme un domaine d’action de la Commission européenne.

« Mais je lisais méticuleusement le Traité de Rome – dit le Frioulan – dans lequel un article précise que doit être assurée en Europe la libre circulation des biens et des personnes.

Franck m’a soutenu et, pendant un déjeuner, il a expliqué le projet Erasmus au président François Mitterrand, qui a finalement été convaincu de l’importance de ce projet et est intervenu auprès du ministre français de l’Éducation.

Le Danemark, qui s’était fermement opposé au programme, a saisi la Cour de justice des Communautés européennes. Les juristes m’ont donné raison et ont reconnu l’éducation comme un secteur lié à la sphère communautaire. La task-force Education a été créée, devenue entre temps la direction générale européenne de l’éducation. »

Cependant la bataille ne venait que de commencer, les portes du scepticisme à enfoncer étaient tellement nombreuses…

Franck Biancheri « Comment j’ai convaincu Mitterrand » (vidéo de présentation dans le cadre de Reto 2030, français, sous-titrages anglais et espagnol – FBN)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Scroll To Top