Home / Sélection FB Doc / Du Traité de Rome à Erasmus: le double anniversaire des générations porteuses de l’espoir européen. Franck Biancheri, 2007
Du Traité de Rome à Erasmus: le double anniversaire des générations porteuses de l’espoir européen. Franck Biancheri, 2007

Du Traité de Rome à Erasmus: le double anniversaire des générations porteuses de l’espoir européen. Franck Biancheri, 2007

erasmus-sloganEn 1987 avec et grâce à ERASMUS, trente ans après le Traité de Rome, les premières générations nées après le Traité de Rome, les petits-enfants des bâtisseurs de l’Europe, allaient offrir ce qui est aujourd’hui le plus bel espoir quant à reprendre, selon les termes de Franck Biancheri: « le flambeau afin d’affronter le nouveau défi historique que constitue l’invention du gouvernement de 500 millions de citoyens européens de 271 peuples différents, en restant fidèles aux principes de démocratie, de solidarité et de liberté. ».

Alors que la génération qui a été à l’œuvre de la construction européenne, cette génération bâtisseuse de paix, s’éteint, l’Europe reste inachevée, politiquement trahie par ses élites politiques, économiques et intellectuelles issues de la génération des baby-boomers2. Une génération qui a profité sans vergogne des espaces de prospérité et de paix que les pères fondateurs de l’Europe après guerres leur avait ouverts.

Confrontées aujourd’hui à des défis certes différents mais d’une même envergure que ceux à l’issue de la seconde guerre mondiale, une Europe divisée avec les éternelles suspicions nationales, guerre du terrorisme, ruine du modèle économique et social, catastrophes écologiques … les générations Erasmus nées après le Traité de Rome, se voient aujourd’hui contraintes de défendre les principes fondateurs de l’Union européenne : la liberté, la solidarité et la démocratie, certes pas contre le nazisme et le fascisme, mais contre toutes les dérives d’un système inabouti qui y conduisent. En 2007, à l’occasion du 50ème anniversaire du Traité de Rome et du 20ème anniversaire d’ERASMUS, Franck Biancheri s’adressait aux nouvelles générations en insistant que « Cette étape va exiger autant d’imagination, d’audace, de courage et de volonté que celles dont ont fait preuve les fondateurs de l’UE il y a 50 ans… ».

Du traité de Rome à Erasmus, Franck Biancheri trace la lignée directe entre ces générations, ces « porteurs de l’espoir européen », de « cette conscience unique … mélange très européen de pessimisme de l’intelligence et d’optimisme de la volonté, toujours conscient des risques d’échec, et pourtant toujours animé d’une détermination à poursuivre l’œuvre entamée…», en léguant lui-même deux des plus belles pierres à cet édifice, le réseau AEGEE-Europe (créé en 19853) et le programme Erasmus (1987) dont il était fondateur, sans compter son travail acharné et son œuvre immense dont nous tentons de transmettre la mémoire.

Nous vous proposons aujourd’hui de relire ce texte dédié aux générations Erasmus, celles nées après le Traité de Rome en téléchargeant le pdf:

-> Du Traité de Rome à Erasmus: le double anniversaire des générations porteuses de l’espoir européen (Franck Biancheri – 15 mars 2007)

1ndlr : aujourd’hui 28 (la Croatie a rejoint l’UE en juillet 2013)

2Franck Biancheri s’était interrogé en 2011 « A quoi va ressembler le monde d’après les babyboomers ? Ou plus précisément l’Europe d’après les babyboomers ? » – A lire sur Franck Biancheri Documentation: Décennie 2020-2030 : Bienvenue dans le monde d’après… les babyboomers ! (Franck Biancheri, Juillet 2011)

3Cf Franck Biancheri : ses réseaux

FB vignette

Plus d’articles de Franck Biancheri: Franck Biancheri Documentation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Scroll To Top