Home / Sélection FB Doc / Pour une politique européenne pro-active et constructive: créons une cour internationale pour les crimes terroristes – Franck Biancheri, Sept. 2001
Pour une politique européenne pro-active et constructive: créons une cour internationale pour les crimes terroristes – Franck Biancheri, Sept. 2001

Pour une politique européenne pro-active et constructive: créons une cour internationale pour les crimes terroristes – Franck Biancheri, Sept. 2001

Au lendemain des attaques meurtrières à Londres, mais aussi à Kaboul et Manchester dernièrement, nous publions ci-dessous un article de Franck Biancheri, écrit le 12 septembre 2001 après l’attaque terroriste des tours jumelles du WTC à New York. Plutôt que de se lancer dans un autre « Yalta du contre-terrorisme », comme le propose Marine Le Pen(Lire : Ouest-France, 04/06/2017 – et qui ressemblerait fort aux interventions américaines au Proche et Moyen Orient après le 11 septembre) et pour lutter à même échelle que ce terrorisme « globalisé », à ces attaques « contre toutes les démocraties, les pays et les peuples pacifiques » reprenons la proposition de Franck Biancheri : la création d’une « cour internationale pour les crimes terroristes ». Ces « terribles événements … appartiennent à la catégorie de ceux qui mettent leurs auteurs sur le même banc que les plus horribles criminels de l’histoire moderne. » pour citer Franck Biancheri.

 

Pour une politique européenne pro-active et constructive en réponse aux attaques sur les Etats Unis: créons une cour internationale contre le terrorisme, comme on l’a fait pour l’ex-Yougoslavie… et tentons d’éviter les réactions unilatérales qui nourriront le terrorisme de demain. Franck Biancheri, 12/09/2001

Les terribles évènements qui viennent de se produire à New York et Washington appartiennent à la catégorie de ceux qui mettent leurs auteurs sur le même banc que les plus horribles criminels de l’histoire moderne. Cet évènement choque le monde entier et je ressens la douleur la plus profonde pour le peuple américain et les Etats-Unis qui viennent de subir cette attaque surprise, sans aucun recours pour se protéger contre de telles opérations kamikaze. Il me semble que cet évènement, au-delà de la rage et la frustration des victimes et du peuple américain en général, nécessite déjà une réflexion de court terme et de sang froid ; sans cesser pour autant de compatir à toutes ces vies fauchées, ces familles brisées en quelques minutes sans avertissement, sans une chance de pour échapper ou se défendre.

Les terroristes doivent être punis, mais il faut réfléchir aux actions les plus efficaces avant de réagir.

Soyons clair, ceux qui ont planifié, organisé et perpétré ces attaques, doivent être punis dès que possible. Mais ces attentats ne sont pas juste une attaque contre les Etats-Unis. Elles sont une attaque contre toutes les démocraties, les pays et les peuples pacifiques. La façon dont la punition sera appliquée parlera, non seulement pour les Etats-Unis, mais pour l’avenir et les valeurs de ces démocraties et pays pacifiques dont la plupart sont des alliés proches des Etats-Unis.

Par conséquent, la réaction américaine aura un impact considérable sur le comportement du monde de demain.

A mon avis, ces terroristes et leurs partenaires devraient être identifiés, capturés et jugés dès que possible, suivant la procédure de la cour internationale de justice récemment mise en place pour juger les crimes de guerre en ex-Yougoslavie.

Un tel évènement fournit l’occasion de créer une cour internationale pour les crimes terroristes, qui assurerait un monde de demain plus pacifique et plus stable. Les solutions et les réactions unilatérales ne font qu’ajouter de la colère, de la haine et de l’instabilité dans un monde qui cherche à sortir de la violence du XX° siècle et pour lequel le 11 septembre 2001 marque le début d’une nouvelle ère, ou l’entrée dans une nouvelle dimension de violence, le terrorisme globalisé.

Lorsqu’un évènement est si important, il est urgent de prendre un peu de temps pour en saisir toutes les dimensions avant de réagir. Ou alors le risque (et peut-être même le piège monté sciemment par ces groupes terroristes) sera d’augmenter le niveau général de danger et de violence de par le monde.

Les Etats-Unis, en raison de leur méfiance vis-à-vis des organisations multilatérales, ne suivront pas ce chemin d’eux-mêmes ; pourtant il n’y a pas d’autre option si l’objectif est bien de combattre efficacement le terrorisme.

Les européens ont pour une fois des responsabilités claires :
- soutenir leurs meilleurs alliés et leurs amis : les américains
- simultanément, leur conseiller avec conviction d’aller dans le sens d’un processus de justice internationale
- et initier et faire avancer cette idée, même si Washington n’est pas convaincu au début.

Profitons de cette triste occasion pour contribuer à un monde de demain plus sûr en établissant de nouvelles normes de comportement international fondé sur le droit. C’est là un vrai devoir européen et j’espère que nos responsables relèveront le défi au lieu de ressasser indéfiniment qu’ils apportent « leur plein soutien, mais pas de chèque en blanc ».

Prenons la plume et écrivons quelque chose sur le chèque : pas d’usage de la force en dehors d’un cadre légal international contre le terrorisme.

Franck Biancheri – 12/09/2001 ©LEAP2020

Pour une politique européenne pro-active et constructive en réponse aux attaques sur les Etats Unis (Franck Biancheri Documentation)

__________
Cet article a été envoyé le 12 septembre sur plusieurs listes de discussion aux Etats Unis et en Europe, et a depuis circulé sur différents sites web politiques américains et européens.

Lire d’autres articles de Franck Biancheri:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Scroll To Top