Home / Sélection FB Doc / Eurocitoyens contre partis nationaux: le match commence! (Franck Biancheri, 1989)

Eurocitoyens contre partis nationaux: le match commence! (Franck Biancheri, 1989)

Discours de Franck Biancheri au congrès de l’IDE-II à Evry le samedi 8 avril 1989, pour le lancement officiel de la campagne des élections européennes auxquelles IDE participait en tant que tout premier parti politique transeuropéen dans 3 pays de la Communauté, Espagne, France et Pays-Bas. Aujourd’hui pour les élections 2019, #Diem25, par un jeu d’alliances avec des partis politiques nationaux, et #Volt qui se présente dans 8 pays de l’UE (mais pas la France), #PACE, #PFE…, tentent de relever le défi historique dans un contexte bien plus facilitateur qu’il y a 30 ans: internet, réseaux sociaux, téléphonie mobile, transports inter-européens, et des générations de jeunes formés à l’Europe grâce à Erasmus dont Franck Biancheri a été l’un des pères-fondateurs en 1987. Nous leur souhaitons beaucoup de succès dans cette voie qu’ils continuent à tracer. Et même #Verhofstadt dit aujourd’hui: « … Only with transnational lists, we will create a European Democracy. » Ci-dessous le communiqué de presse. Le discours en son entier peut être lu en version anglaise, ici: Eurocitizens versus National Parties· The Match is commenced! (Franck Biancheri, 1989).

Evry, 08/04/1989

Encore un congrès sur l’Europe!

Non ! Enfin, çà bouge en marge du marigot politique franco-français:

350 délégués venus de toute la Communauté vont sélectionner et entrainer la première équipe de citoyens, sereine et gonflée à bloc, prête à aller affronter les partis nationaux de tout poil en Espagne, France, Allemagne et Hollande lors du match électoral de juin prochain.

Pourquoi?

Parce que l’Europe mérite certes mieux que des listes de caciques oligoglottes et déboussolées, rebuts de classes politiques cloisonnées, incapables d’intégrer vite et bien la dimension Européenne, incapales d’oublier leurs fiefs électoraux vacillants pour se consacrer pleinement au « risorgimento communautaire« .

Parce que, pétulants baby-boomers sur le retour, les « quadragénaires » de tout bord offrent un spectacle pitoyable, comme s’ils s’apercevaient sur le tard qu’il est grand temps de construire ensemble une véritable communauté politique Européenne, seule capable de dialoguer d’égal à égal avec les Etats-Unis et l’Union Soviétique, seule capable de veiller aux intérêts de douze démocraties destinées à la symbiose, seule capable de défendre les Droits de l’Homme face à la perversion et à la violence.

Parce que nous devons et nous voulons affirmer notre solidarité avec nos frères Européens de l’Est. Et en particulier avec le Peuple Roumain sous le joug du tyran Ceaucescu. Parce que son monstrueux projet de raser bon nombre de villages Roumains est une atteinte à l’intégrité du patrimoine de notre continent, contre laquelle doit s’élever tout Européen libre.

Parce que nous devons et nous voulons parler vraiment d’Europe, afin que les citoyens puissent la faire: avec l’échéance de 1992, on veut nous projeter vers le futur; avec leur bulletin de vote, les Citoyens d’Europe veulent les moyens de contrôler leur futur.

Parce qu’en politique aussi, l’avenir appartient aux idées et aux projets de taille Européenne.

Pour toutes ces raisons, le 9 avril 1989 sera le début d’un grand match:

TOUS A EVRY, DIMANCHE PROCHAIN!

-> Télécharger le pdf: Eurocitoyens contre partis nationaux: le match commence! (Franck Biancheri, 1989)

-> Lire le discours intégral (anglais): Eurocitizens versus National Parties· The Match is commenced! (Franck Biancheri, 1989)

Johannes Heister (DE), Franck Biancheri (FR) & Andrew Oldland (UK) à Evry, 08-09/04/1989

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Scroll To Top