Home / Réseau Franck Biancheri / Catherine Bernicchia: « Europe2014-2018 » un projet pédagogique de mémoire aux Anciens combattants né avec la complicité de Franck Biancheri
Catherine Bernicchia: « Europe2014-2018 » un projet pédagogique de mémoire aux Anciens combattants né avec la complicité de Franck Biancheri

Catherine Bernicchia: « Europe2014-2018 » un projet pédagogique de mémoire aux Anciens combattants né avec la complicité de Franck Biancheri

Depuis plus de sept années Catherine Bernicchia, initiatrice et coordinatrice, porte le projet europe20142018 en elle. Il a pris son envol en ces temps d’Anniversaire du Centenaire de la Grande Guerre, un temps de mémoire pour ses soldats et un temps de réflexion sur la paix, cette paix qui pour nous, Européens, est l’évidence de la vie de notre continent depuis plus de 70 ans, le fondement du Traité de Rome de 1957, l’acte constitutif de notre communauté, l’Union européenne.

Ce projet est aussi né du soutien moral que Franck Biancheri y avait apporté, une idée qu’il a su éveiller et qui est restée en Catherine longtemps avant de germer.

Franck Biancheri était arrière petit-fils et petit-fils de soldats morts au cours de la première et seconde guerre mondiales. Son arrière grand-père, Augustin Egilde Biancheri, matelot de 2e classe mécanicien, a disparu en mer dans la nuit du 27 avril 1915, lors du torpillage par le sous-marin autrichien U5, du croiseur cuirassé Léon Gambetta sur lequel il était engagé. Ce torpillage, l’un des tous premiers avant celui du Luisitania, au large de Santa-Maria di Leuca (entrée sud de l’Adriatique) a fait 684 victimes. (cf: Il y a 100 ans : dans la nuit du 27 avril 1915, le torpillage du Léon Gambetta fait 684 victimes ! par Benoit Guittet).

Catherine est peintre, elle est une artiste sensible aux mouvements de notre temps et de notre mémoire qui s’inspire des espaces et de l’empreinte des souvenirs portés au delà du siècle dans la mémoire de ceux qui viennent après, des jeunes européens ou du monde, dépositaires, successeurs, héritiers du passé dans lequel ont marché d’inconnus ancêtres. Avec ce projet elle les appelle à faire mémoire, à rendre hommage aux Morts de la Grande Guerre, dont nombre sont leurs arrière-grands-parents (voire même leurs tri-aïeux), en participant à une œuvre artistique collective.

Mais le projet va bien plus loin. Europe 2014-2018 leur propose une réflexion permanente « hors mode », « hors date d’anniversaire », sur la guerre en général, la guerre aujourd’hui, leurs guerres de tous genres, « les conflits inhérents à la nature humaine qui occupent tout simplement le quotidien ; sur le conflit extérieur ou intérieur, dans le passé et maintenant ; sur la question de l’instabilité de toute vie, de tout état, de toute construction ; sur la question du contrepoids qui est toujours à re-chercher en soi. »

Le projet repose sur des réalisations sous forme de productions audiovisuelles et de productions plastiques regroupées dans un « mémorial virtuel » sous forme d’une chaîne You-Tube. Chacun de nous est invité à y contribuer. Sur le modèle des exemples présentés chacun peut en faire une base de réflexion et produire à sa manière dans le respect de l’esprit du projet.

« Si tu peins pour l’Europe, je suis preneur » lui avait déclaré Franck.

Catherine va bien au-delà, et son projet qui porte toute la dimension tragique et humaine de l’Europe d’hier, citoyenne d’aujourd’hui et les graines de l’Europe de demain, mérite tout le soutien que nous pouvons lui apporter.

Nous vous invitons à découvrir la vidéo de présentation:

Pour toute information:

• Le site du projet www.europe20142018.eu en FR

• contact: https://www.europe20142018.eu/contact/

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Scroll To Top