Home / Sélection FB Doc / 1936: Le Nazisme apporte la Paix; 1956: Le Communisme c’est la paix; 2006: L’Europe fait la Paix. De Franck Biancheri (2006)

1936: Le Nazisme apporte la Paix; 1956: Le Communisme c’est la paix; 2006: L’Europe fait la Paix. De Franck Biancheri (2006)

europa-machtfriedenEt bien nous voilà dotés d’un nouveau slogan de ce type, que l’on trouve affiché dans les principaux aéroports de l’UE, grâce aux financements de la Commission européenne: «L’Europe fait la Paix»!

Que vous décolliez de l’aéroport Schwechat de Vienne où vous ne pourrez pas rater les immenses posters annonçant que “Europa macht Frieden!”; ou que vous atterrissiez à Paris Charles de Gaulle où vous serez accueillis par de grandes affiches affirmant que “L’Europe fait la paix!”, vous voilà désormais exposés à ce genre de vérité autoproclamée si typique de l’esprit bureaucratique et de la foi du zélote. Les deux sont en effet requis pour nous emmener vers le totalitarisme, ce lieu où enfin tout doute est prohibé et les questions simplement exclues.

De telles phrases sont faites pour provoquer dans les esprits une identification entre un concept ou un principe politique du régime existant et un idéal fortement émotionnel et positif, tel que la liberté ou la paix.

Les citoyens européens sont en droit d’être effrayés par de telles affiches pour au moins trois raisons:

. Premièrement, parce qu’elles prouvent que la Commission européenne n’a plus aucun sens de l’histoire européenne. Il est en effet hallucinant que pas un seul Eurocrate n’ait remarqué que ces slogans étaient la copie de ceux utilises par le système communiste. Pour les européens de l’Est transitant par ces aéroports, l’intégration à l’UE doit commencer à leur donner l’impression d’avoir échangé Moscou contre Bruxelles! Une telle incompréhension de l’histoire moderne européenne, trouve d’ailleurs un autre écho dans les récentes déclarations de Margot Wallström à propos des symboles de l’amitié franco-allemande, déclarations qui illustrent le fait que Mme Wallström n’est certainement pas à sa place dans le rôle de Commissaire en charge de la communication avec les citoyens européens. Du moins est-elle cohérente dans son incompétence, car la campagne “L’Europe fait la Paix !” a très sûrement été approuvée voire financée par ses propres services!

. Deuxièmement, parce que ni le Conseil européen ni le Parlement européen n’ont émis la moindre réaction. Il est très improbable qu’aucun Europarlementaire, aucun politicien national ne soit passé dans un aéroport de l’UE au cours des trois derniers mois. Cela signifie donc qu’ils ne voient pas en quoi de tels slogans constituent de dangereux indices non seulement de la complète déconnexion de l’UE avec ses citoyens, mais aussi avec son histoire, et avec les principes mêmes de sa création. Compte tenu du fait que des Eurocrates, des Europarlementaires et des politiciens nationaux sont probablement en train de lire ces lignes, je me vois dans l’obligation de leur rappeler que l’UE a été construite dans le but principal d’empêcher de nouveaux totalitarismes de reprendre le contrôle des européens!

. Troisièmement, parce qu’en tant que Newropeans, je vois l’avenir de l’UE comme un espoir construit par 500 millions de citoyens, et non comme un rêve imposé à 500 millions de sujets. L’histoire européenne nous a appris que les rêves et les cauchemars étaient les deux faces de la même pièce. Et que, par conséquent, le projet européen était fondé sur la rationalité, sur la conscience des difficultés inhérentes au chemin emprunté, sur l’importance d’y associer les européens, sur la lucidité quant au risque d’échec, et sur un principe de processus sans finalité « utopique»; en un mot, qu’il était un espoir, un espoir européen.

Ces slogans absolus, «L’Europe fait la Paix!», en ne laissant aucune place aux doutes, aux questions, aux incertitudes, projettent une vision complètement inverse de l’avenir. Ils préparent un avenir d’où les européens sont absents, où seul ce qui compte c’est l’Europe, le “projet européen”. Une telle vision envisage les individus comme de simples instruments du destin continental. L’individu n’y est rien. Comment pourrait-il y avoir des citoyens libres dans un système où penser différemment du leadership serait assimilable à être contre des valeurs aussi positives que la «Paix»? Encore un mot et ce citoyen sera classé «terroriste»! Traversez l’Atlantique et vous trouverez un parfait exemple d’une telle société !

L’affaire des “slogans d’aéroport” pourrait être prise comme un simple détail. D’aucuns pourraient m’accuser d’en rajouter sur une erreur de communication sans conséquence. Mais je ne suis pas du tout d’accord avec eux ! Une telle stratégie de communication m’apparaît au contraire comme une vivante illustration de l’une des raisons d’être de Newropeans. En effet, l’UE de demain devra être gouvernée. Il n’y a aucun doute là-dessus. La question est donc: sera-t-elle gouvernée démocratiquement ou autrement ? Et si vous doutez encore de l’existence de forces au sein des institutions de l’UE en faveur d’autres méthodes que la méthode démocratique, allez dans un aéroport de l’UE et constatez l’une des alternatives qu’ils proposent.

Répétez après moi: «L’Europe fait la Paix» !

Franck Biancheri – 24-10-2006

logo-pdf Téléchargez le pdf: 1936: Le Nazisme apporte la Paix;  1956: Le Communisme c’est la paix;  2006: L’Europe fait la Paix.

Lire d’autres articles de Franck Biancheri:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Scroll To Top