Home / Sélection FB Doc / IDE / Newropeans / [Archives Newropeans] Programme politique de Newropeans sur l’environnement, l’énergie, l’agriculture et le climat (2009)
[Archives Newropeans] Programme politique de Newropeans sur l’environnement, l’énergie, l’agriculture et le climat (2009)

[Archives Newropeans] Programme politique de Newropeans sur l’environnement, l’énergie, l’agriculture et le climat (2009)

Nous osons proposer des directions politiques fondamentales qui auront des effets notables sur la vie des européens et changeront durablement notre comportement et nos habitudes dans certains domaines. Nous le faisons en étant convaincus que ces changements sont nécessaires et amélioreront à terme la qualité de vie en Europe .

Cependant, nous sommes convaincus que dans un système démocratique, que l’on veut instituer au niveau européen, un mouvement politique n’a pas le droit d’imposer ses opinions en ayant comme seul argument d’avoir été élu et d’avoir en conséquence le droit de transposer son programme entier.

Comme pour d’autre parties de notre programme, on demandera au Parlement Européen qu’il y ait un débat sur la politique de l’environnement, de l’énergie, du climat et de l’agriculture, dont les résultats seront soumis au vote des députés. En faisant cela, nous voulons présenter nos objectifs politiques au maximum d’européens et européennes, leur donner la possibilité de participer au débat et nous assurer que le public sache, quel homme politique prendra la responsabilité de quelle décision politique. S’il la demande publique en est faite, un référendum transeuropéen sur les fondements de cette politique sera organisé.

Notre politique future doit être fondée sur le principe du développement durable. Chaque génération ne doit pas, à long terme, utiliser plus de ressources naturelles que celles qui pourront être recréées pendant la même période. Une politique fondée sur le développement durable ne poursuit pas « la croissance » comme objectif phare. Une politique responsable vise le « mieux », et non le « plus ».

Un programme politique ayant la protection de l’environnement comme objectif ne peut pas accepter le droit à la pollution, encore moins le marché avec de tels droits. Il faut introduire le principe de responsabilité du pollueur : Ceux qui polluent l’environnement sont responsables de mettre en œuvre les mesures nécessaires à réparer les dommages créés. Si nécessaire, ceci comprend des poursuites pénales.

Nos besoins énergétiques seront satisfaits progressivement par la seule source d’énergie renouvelable qui existe, le soleil et les énergies qu’elle crée (énergie solaire, vent, biomasse, hydroélectricité, bois). Le biodiesel et l’éthanol ne sont pas des solutions à long terme car leur production affecte directement la production de nourriture et empirera un problème déjà très grave : la faim dans le monde. La production d’éthanol et biodiesel dans des fermes industrielles aura des effets nocifs pour la qualité de la terre. L’efficacité d’énergie dans tous les domaines de la vie humaine (Maisons, production, transport) doit être améliorée considérablement. L’énergie nucléaire n’aura pas de futur que si les technologies de transmutation nucléaire et/ou de la fusion nucléaire sont maîtrisées afin d’éviter la production de déchets radioactifs et d’utiliser l’uranium restant d’une manière efficace.

L’agriculture européenne doit produire suffisamment de nourriture saine pour les habitants de l’UE. Les produits agricoles doivent être produits aussi près du consommateur que possible afin d’éviter des transports chers en énergie. Des exportations dans les pays du tiers monde ne doivent pas mettre en danger la production locale, les importations dans l’UE ne doivent pas mettre en question l’autonomie de l’UE.

Il n’appartient pas à l’UE de décider si les petits ou les grands producteurs doivent être favorisés. Ni les uns, ni les autres ne doivent être favorisés par des subventions. Cependant, l’agriculture doit respecter certains principes :

  1. L’agriculture doit produire de la nourriture saine et respecter la qualité de la terre et de l’eau, le bien-être des animaux et la biodiversité.
  2. La culture commerciale d’organismes génétiquement modifiés doit être suspendue jusqu’à ce qu’on ait l’assurance que cette culture ne met pas en danger la santé humaine ou la biodiversité ou ruine la qualité de la terre.

Si ces décisions politiques fondamentales déterminent notre chemin futur, il en résultera un mélange de mesures et de résultats qui rendront une politique spécifique pour le climat inutile, car les habitants de l’UE vivrons d’une manière qui ne met plus en danger le climat mondial

Dans le cadre de la politique internationale de l’UE, définie dans notre programme, l’Union agira pour la mise en œuvre de nos principes dans d’autres régions du monde.

       Télécharger le pdf: Programme politique de Newropeans sur l’environnement, l’énergie, l’agriculture et le climat

© Franck Biancheri Documentation centre & Association des Amis de Franck Biancheri – 2018
Aujourd’hui le mouvement politique “Newropeans” tel qu’il avait été créé par Franck Biancheri en 2000 n’existe plus. Les archives peuvent être consultées dans le cadre du Franck Biancheri Documentation Centre géré par l’AAFB, Association des Amis de Franck Biancheri, créée en 2012 par les héritiers directs de Franck Biancheri à la suite de son décès (oct. 2012). Seule l’AAFB est habilitée à conserver et exploiter les archives de Franck Biancheri.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top